La luzernière de Monsieur Costes fait l’admiration de tous.

Dans le village près des rives du Tech, Monsieur Costes a créé en 1894 une luzernière. En cette année 1897 et malgré la sécheresse qui sévit, son rendement est tout à fait remarquable puisqu’il atteint 13.5 kilos/l’hectare par coupe alors que les prairies ne produiront rien.

Cette plantation fait l’admiration de tous les cultivateurs de la commune , mais au-délà ,elle est devenue le centre d’intérêt de tous les ingénieurs agronomes de la région qui suivent de très près l’évolution de cette plantation.

La culture de la luzerne fait son apparition il y a plus de 9000 ans dans une région comprise entre l’Euphrate et la mer Caspienne. Sa diffusion en Europe date de l’ère romaine.Il faudra attendre le début du XVI° siècle pour voir apparaître la variété dont descend l’actuelle plante.

D’abord produite sous forme de prairies naturelles, l’accroissement de l’élevage qui se développe suite au retour à la terre d’un certain nombre de nobles après la révolution de juillet (1830) nécessite l’alimentation des animaux tout au long de l’année. Les luzernières sont encouragées partout en France.

1880 voit apparaître les premières moissonneuses faucheuses, on n’imagine pas de nos jours comment ces machines vont bouleverser la vie des 27.3 millions de Français qui vivent à la campagne, mais il est évident qu’elles participent à la création du repas du midi en famille repas qui jusqu’alors était pris par les hommes dans les champs.

 

Revenons à la luzerne, grâce à la longueur spectaculaire de ses racines,( Monsieur le Comte de Gasparin indiquait en 1850 que le musée de Berne exposait l’une d’entre elle mesurant 16 mètres), la luzerne s’adapte parfaitement dans les régions où la sécheresse sévit. Riche en calcium et en potassium la plante séchée est utilisée dès le moyen âge par les herboristes qui la proposent pour soulager les désagréments de la ménopause et pour redonner de l’appétit aux jeunes enfants.

C’est en 1950 que la France s’impose comme le berceau de la luzerne déshydratée, ce procédé conservant au végétal toutes ses valeurs nutritives. Vers la même époque on constate que la luzerne réduite en farine, mélangée à la nourriture des volailles, apporte aux œufs et à la chair de celles-ci une belle couleur jaune prisée par les consommateurs..

Aujourd’hui de nombreuses études sur les vertus de la luzerne sont en cours. Les xanthophylles extraits de la plante possèdent des vertus antioxydantes qui en s’accumulant dans la rétine exercent un effet protecteur en filtrant les radiations lumineuses agressives pour l’œil, elle pourrait aussi devenir un complément alimentaire intéressant pour l’homme.

De plus en plus utilisée comme engrais vert la culture de la luzerne bien qu’encouragée par l’Europe au titre de la production de légumineuses ne cesse de baisser en France depuis 30 ans.

Nous terminerons encore une fois en chanson, une découverte pour les plus jeunes, un peu de nostalgie pour les plus anciens avec Joe Dassin.

https://www.youtube.com/watch?v=MZx0RtEGVtg