Un petit air de famille…

Dans les commentaires du blog, Jo et Mireille font part de leurs regrets du laisser-aller constaté dans notre village.

Nos voisins de Montesquieu semblent subir la même situation et le groupe d’opposition de Montesquieu a publié dans son journal, « L’envers du décor », une lettre que nous reprenons dans son intégralité. Elle est consultable sur le site : http://www.l-enversdudecor.fr .

« Monsieur Galy doit se retourner dans sa tombe. Moi, une fille du village qui ai dû m’en exproprier car je n’ai pas eu le moyen d’acheter sur la commune, je me sens terriblement triste de voir ce que devient ma commune. Oui je peux dire ma commune car mes grands-parents et arrières-grands parents y sont enterrés ainsi que mes oncles tantes, cousins ect… et une grande partie de ma famille y réside encore. Je me souviens de Monsieur Galy, maire de Montesquieu pendant plus de 40 ans.

Lorsque j’étais petite fille c’est toujours avec respect et gentillesse que cet homme s’adressait à ses administrés. S’il a été maire aussi longtemps c’est surtout parce qu’il a été d’une intégrité exemplaire. Parce qu’il a su faire grandir son village dans l’intérêt de tous. Parce qu’il n’était pas maire pour avoir le pouvoir et le salaire. Montesquieu a perdu son âme. Tout y devient pourri par les mensonges, les cachoteries, l’hypocrisie, l’envie, la concupiscence, la bêtise, la soif du pouvoir et le reste.

Quand je pense que Nathalie la seule fille du pays au Conseil Municipal a été éjectée du Conseil juste parce qu’elle disait ce qu’elle pensait (alors même que cela me paraissait juste !), je me dis que ces gens qui ne sont pas issus de Montesquieu et qui disent aimer ce village, pardon on doit dire cette ville maintenant, veulent faire de Montesquieu autre chose que ce qu’il est. Comment a t-on pu laisser disparaître tous les commerces ? Comment peut-on transformer les meilleures terres cultivables en lotissements ? L’argent encore l’argent toujours l’argent !

L’humain semble être à Montesquieu en partie le pire de l’être humain. Le meilleur est étouffé, muselé. Il serait temps aussi que tout le monde soit écouté dans le respect et non en cherchant le moyen de faire taire. Je rêve que les habitants de Montesquieu redeviennent des gens sensés, respectueux, solidaires, sincères et généreux. Que la parole redevienne vraie, que les discussions soient franches et constructives, que les avis différents puissent s’unir et devenir forts. Habitants de Montesquieu, ouvrez les yeux, tout le monde a la responsabilité de dire ou de faire des choses pour que les choses changent.

« Tu ne changeras jamais les choses en combattant ce qui existe déjà. Pour changer les choses, construis un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète ».

Félicitations chère Madame pour la qualité de votre écriture dans la définition de votre village. La situation dans le nôtre, St Genis, s’identifie à l’identique et nous rêvons comme vous que les choses changent.

6 Avis sur “Un petit air de famille…”

  1. LONGVILLE

    Certes il y a du laisser aller mais le problème se situe aussi à un autre niveau, autre que la seule municipalité.
    Oui le village est sale, oui il y a pas mal de choses qui ne vont pas comme trouver sur l’estrade un lendemain de fête des bouteilles en verre et autres reliefs de libation mais lorsque l’on lance l’idée d’organiser une journée de ramassage des déchets sur le village et les environs, un silence poli répond ou bien des réflexions du genre : “ce n’est pas à nous de le faire”. Certes mais plus le village sera sale et plus cela n’incitera pas à une conduite plus respectueuse de l’environnement.
    La propreté est l’affaire de tous et surtout un acte de bienveillance à l’égard de notre environnement. J’ai “mal à la terre”, j’ai “mal pour le village” même si je n’en suis pas native quand je vois ce qu’on leur fait subir.
    Pour que petit à petit les choses changent, retroussons nos manches, chacun de son côté si l’on ne veut pas se lancer dans une entreprise collective, mais faisons le pour nous, tout simplement. On a au moins la satisfaction de se dire que c’est un peu plus propre après notre passage !
    Et puis arrêtons de fustiger les maîtres des chiens (je n’en suis plus) car ce ne sont pas les seuls qui salissent !

    1. Sylvia

      “Mon Dieu que la montagne est belle, comment peut-on imaginer en voyant un vol d’hirondelle que l’automne vient d’arriver”
      Ils quittent un à un le pays………………………….Nous nous sommes arrivés au pays!
      De tous les horizons, espagnols, pieds noirs, nordistes , parisiens,…………………….
      Concernant les nordistes ne pas oublier que le sud c’était le salut pour tous ceux qui avaient travaillé dans les mines, qui avaient les poumons détruits, ils n’avaient qu’un espoir pour vivre quelques années de plus avec leur famille………………….Fuir le nord, aller au soleil!
      Parlons des Espagnols, pour certains les vrais engagés politiques, pour les autres de pauvres bougres qui espéraient simplement élever dignement leurs enfants….. C’est tout simplement d’actualité. Nos amis pieds noirs! Certains pensent qu’ils sont encore les mal aimés, mais ma mère et ma belle mère ont tellement prié pour que leurs fils ne partent pas se faire tuer en Algérie, pour qui pour quoi?
      Moi à Saint Genis, je ne suis ni d’ici ni d’ailleurs……………… J’ai la prétention d’aimer mon village d’adoption, celui qui m’a donné envie de poser mes valises.
      Vous voulez que les choses changent, vous avez envie d’avoir plus d’écoute, d’être tout simplement acteur de l’avenir de la commune?
      Vous avez ici une tribune ouverte, vous ne savez pas comment faire un commentaire, vous souhaitez rester anonyme ? Pas de soucis, vous avez des élus à votre écoute.
      Claude, Jacques, Laurent, Alain, Annick et votre servante sont à votre disposition.
      Vous souhaitez nous faire part de vos remarques vous voulez rester anonymes contactez nous.
      Si sur d’autre communes les élus baissent les bras, ici, ce n’est pas le cas.
      Sylvia Mion élue d’opposition et fière de l’être.

    2. Monsieur Propre

      Les impôts déboursés par habitant ont contribué
      à l’achat d’un ” super engin de nettoyage” communal
      mais qui semble t-il est doté d’un GPS sélectif.
      Tous les jours les endroits les plus fréquentés du village ont
      droit à une démonstration minutieuse alors que d’autres
      quartiers n’ont jamais droit à un coup de balai.
      Pour ma part j’habite depuis 9 ans à St Genis, ma rue n’a jamais
      eu le privilège d’un coup de balai encore moins de la visite de
      votre engin
      .
      Malgré tout les touristes se régalent de nous faire remarquer
      que St Genis se voulant une ville PROPRE; affiche une saleté
      repoussante exemple: les crottes de pigeon devant l’office
      du tourisme et du cloître censés être le joyau de la commune.
      St Genis VILLE FLEURIE d’excréments de pigeons ! BRAVO

    3. Chez moi

      Chez moi, je fais le ménage,
      Chez moi, je trie mes ordures
      Chez moi, je respecte l’environnement
      Chez moi, j’ai des fleurs, une jolie pelouse, un cadre accueillant
      Chez moi je passe le balai dans mon allée, j’entretiens mes arbres.
      Dans la rue je ramasse rarement les ordures, je ne désherbe pas les trottoirs, pas plus que je ramasse les crottes de certain chien bien connu qui se promène en liberté.
      Moi je paye des impôts très chers, car j’habite Saint Genis, alors moi ,je vous demande d’aller prier le responsable du personnel municipal de surveiller tout son beau monde, de vérifier les horaires de service, de demander comme cela se fait dans toute les entreprises la justification des heures de travail payés.
      Ensuite et seulement ensuite, si vraiment ils ne peuvent faire face compte tenu de l’incivilité de certains, à l’entretien du village,malgré l’embauche de plusieurs emploi d’avenir.
      Oui je viendrais leur donner un coup de main!
      Les anciens rappelez vous simplement dans quel état se trouvait notre village en 2006 du temps de l’ancien maire. La population n’a pas augmenté à Saint Genis alors c’est quoi vraiment le problème?
      Désolé ,je suis persuadé Longville que ma réponse ne va pas vous satisfaire, mais c’est juste la réaction d’un habitant qui en a marre comme vous de voir l’état du village. Alors si vous avez la réponse à la question suivante:
      Bon sang qui surveille le personnel municipal ? qui est le responsable,? Qui leur donne leur feuille de travail hebdomadaire?
      J’ai vu ce matin un élu qui se promenait dans les rues du village il est passé à coté de la place du marché, sans s’arrêter bien sur, car là aussi ,niveau hygiène, odeur, il y aurait beaucoup à dire.
      Un scoop de dernière minute, il parait que les salles de la maison des associations sont tellement bruyantes qu’il est impossible de s’y réunir?
      600 000€ de travaux d’après les chiffres donnés dans ce blog ?
      J’aimerais bien avoir une info sur ce point?
      Chez moi

  2. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    C’est par le plus grand des hasards que je fais part de mes derniers ressentis après avoir lu cette lettre. je ne suis pas né dans ce village, y réside depuis 15 ans, suis écœuré de certains comportement. J’ai déménagé souvent, et toujours, comme le lierre, je me suis accroché, car je vis où je m’accroche, et m’accroche où je vis. Mais trop c’est trop.

    C’est la rentrée ? Alors, rentrons. Effectivement, le village est peu accueillant, voire sale, en un mot, pas avenant. Cela ne s’est pas fait en quelques jours. L’aspect d’abandon général est le fruit d’un désintéressement total depuis des années. Le seul attrait pour les « étrangers » est le « fameux linteau », et le cloître. Placez-vous devant le bâtiment, balayez du regard, demandez-vous ce qui ne va pas, et ce qu’il faudrait pour vous donner envie d’y passer un peu de temps. Jetez un œil sur la perspective depuis la place de la République par la rue de l’Eglise. Engageant ? Non, pas vraiment. Mais comment font nos voisins, car il suffit de comparer avec les villages proches, qui n’ont pas plus de rentrées d’argent que St Génis : pas d’industrie, de la vigne, des arbres fruitiers…Ces derniers jours je me suis rendu dans un village des Aspres, moins de 200 habitants, pour, la dernière fois, y saluer un ami trop tôt disparu. J’ai été étonné de l’harmonie générale, du respect de l’habitat. La place de l’Eglise, toute petite, dallée d’ardoise, avec des écoulements en brique rouge. Les façades des maisons l’entourant traitées dans le même style. Tu y ressens une certaine quiétude, une harmonie, une idée. La chaleur des habitants participants à cette cérémonie, élus en tête, fait encore plus ressortir le mépris des nôtres qui règnent dans notre commune. Tu traduis par « il y a une âme ». 200 habitants, la question n’est pas « d’où sortent-ils l’argent » mais « que fait-on du nôtre ici ». Je vous la pose ! Merci encore à ceux et celles qui ont fait que nous en sommes là.

    1. Antoine

      Cherchez plus l’argent il est effectivement quelque part
      Tiens comme par hasard une jaguar, et bien sûr il l’a montré après les élections
      Qui a dit que les français étaient tous des moutons?
      Quant je pense que certains habitants ont cru qu’IL y avait une caméra dans l’isoloir , qu’Il verrait pour qui on votait!
      Saint Genis c’est pas le carrefour des Albères, mais plutôt la risée de nos voisins
      Dans 4 ans nos maisons auront encore perdues 30% de leur valeur, perso je m’en moque je n’ai aucun investissement sur cette commune, juste une résidence secondaire venant de mon grand père. Il repose ici , si il revenait je ne suis pas certain qu’il y comprenne quelque chôse
      Antoine

Comments are closed.