St Génis, où passent donc nos impôts ?

Suite au dernier Conseil municipal quelque peu houleux et au comportement agressif du maire en réponse aux questions posées par des élus de l’opposition et des personnes du public, des contribuables consciencieux de ne pas jeter l’argent par les fenêtres se sont réunis afin d’échanger sur cet événement.

S’il est vrai que l’affaire en question, dite des marchés de travaux, court depuis quelques années sans avoir apportée d’éclaircicement sur les suspicions de détournement d’argent public, il n’en est pas moins que l’on parle là d’argent du contribuable, de notre argent. Alors à l’écoute de l’enregistrement audio du conseil dans lequel on peut entendre le maire affirmer qu’il a fait réaliser les contrôle par un expert auprès des tribunaux, plusieurs Saint Genisiens demandent aujourd’hui que ces données puissent être consultables, tout comme le nom des personnes les ayant réalisées.

Petit rappel : très rapidement après leur élection au conseil municipal, les élus de l’opposition et plus particulièrement M. Jacques Pelet, ancien ingénieur des travaux publics, décelèrent des anomalies sur quelques travaux de voirie. Matériaux facturés, payés, mais non posés ou matériaux de moindre qualité posés à leurs places. Tous comme ces bordures de trottoir que nos impôts ont payés, mais qui ont soudainement disparues. 

Devrions-nous nous alarmer ? Le fait que nos mêmes impôts aient pu payer la rénovation d’une route située sur le territoire d’une autre commune, mais conduisant à l’habitation d’une conseillere de notre maire, a certainement de quoi nous inquieter sur la réalité de ces suspicions. La demande de ces citoyens prend donc tout son sens et à toute légitimité, surtout quand on sait que l’adjoint aux voiries prétendait à la sortie du conseil qu’il avait lui même fait les vérifications ! lui ? un expert auprès des tribunaux ? peut-être les deux, ou rien de tout cela… 

Certains parlent de pétition, d’autres d’alerter les médias. Une chose est sure, nous avons pas fini de parler des marchés de travaux de Saint-Genis des Fontaines.

2 Avis sur “St Génis, où passent donc nos impôts ?”

  1. Sherlock

    Certaines mauvaises langues (nul n’est parfait ici-bas) prétendent que ces bordures, bel et bien payées mais non posées, ont été cependant livrées, soit à Banyuls dels Aspres pour d’aucun, à St Jean Lasseille pour d’autres. Gageons que les enquêteurs, qui assurément ont fait un travail d’investigateurs pour lequel ils sont payés (la preuve, ils n’ont pas vu que les bordures n’étaient pas visibles, et pourtant près de 400 m de bordures à l’appel manquent) ainsi que le Procureur, que nous invitons à une visite, ont cherché, et trouvé. Il n’y a plus qu’à attendre. 25 ans pour l’affaire des rétrocessions de M. Balladur, et je ne sais combien pour Levallois-Peret. Mais cela s’est terminé en prison. Dès cet hiver, faites provision d’oranges, beaucoup, car ils seront plusieurs (égalité hommes-femmes) à en quémander. Il est temps que nous aussi, nous nous en payons une tranche. ce sont nos sous tout de même !

    1. A. Gaston

      Ce que je lis, que j’entends est tout simplement incroyable. Mais où vivons nous? Comment cela puisse se passer sans que quiconque ne dise rien?
      Pourrais je avoir les coordonnées d’un des contribuables de l’association ou du président.
      Il faut que tous les habitants prennent connaissance de cela. Merci à vous.

Comments are closed.