Conseil du 04.12.2014

livre

Dès lors qu’il est question d’argent, les débats peuvent vite déraper, d’autan plus quand il est question de son argent.Pour une grande part, le budget d’une commune consiste à prévoir l’utilisation à bon escient de l’argent des contribuables. Pour cela, l’équipe municipale à la possibilité d’ajuster au mieux ses comptes par le vote d’un budget supplémentaire.

Ce jeudi 4 décembre 2014, l’équipe d’opposition au maire en place s’attendait à un conseil, disons-le, houleux, et ils ne furent pas déçus. Des incompréhensions succédèrent aux irrégularités, puis à de belles preuves d’autocratie, composantes désormais indispensables des conseils municipaux de notre commune. De réponses incomplètes en facéties désobligeantes, nous avons assisté à un grand moment où notre maire tour à tour indifférent et condescendant égaya cette longue soirée, aidé en cela par de jeunes conseillères qui, faute d’argumenter convenablement des propos apportés, ne purent qu’extérioriser leur impétueuse hargne.

Suite à l’attribution d’un nouveau marché de travaux, à l’entreprise « Travaux public catalan », Mr Jacques Pelet informait le maire que s’il n’était pas tenu de convoquer les membres de la commission d’appel d’offre, il devait convoquer les membres de la commission d’ouverture des plis ce qui n’avait pas été fait. Le Maire répondra simplement par la négative !!!

Après avoir signalé d’autres incohérences ou erreurs d’écritures dans le compte rendu du dernier rapport de conseil, les conseillers d’opposition votent contre son approbation.Laurent Counord fera corriger deux des points de l’ordre du jour, en demandant que l’affectation du résultat du compte administratif 2013 (point n°3) soit voté avant le budget supplémentaire 2014 (point n°2) comme la législation le demande. Madame Mion dans un échange avec le maire, affirma plusieurs fois avoir bien lu les documents fournis avant la séance. Par un petit manque de tact, elle ajouta qu’elle avait été peut être la seule à comprendre ses documents (comptable) ce qui eut pour effet de soulever l’indignation de l’assemblée. Maintenant, nous ne doutons pas une seule seconde que tous les conseillers qui auront lu et bien compris ces documents ne manqueront pas, après réflexion, de reconnaître toutes les erreurs énoncées par l’opposition, quant aux autres…Dans l’affectation du résultat, Madame Sylvia Mion proposa aussi que soit réservé une somme de 150 000 à 200 000 € pour les travaux obligatoires de voirie. Elle permettrait de subvenir rapidement aux besoins les plus urgents sur notre commune (trottoir à réaménager, ornières…)

la suite ne fut qu’un grand moment de folklore ou le maire balaya d’un revers de main toutes les anomalies inscrites au budget supplémentaire, inscriptions de montants pour des travaux prévus l’année suivante, reports, non-respect de la règle de caducité… Bien sûr l’opposition votera contre ce budget supplémentaire non conforme à la législation. Même madame Gardez qui agrémentera son vote d’une interrogation quant à ces énormes sommes inscrites alors que nous ne voyons pas vraiment de changement pour les citoyens ni pour leurs enfants : pas de toilettes publiques dignes du village, gros problèmes d’isolation récurrents aux écoles… À ce propos, Madame Regond Planas, 1 er adjointe, allait nous donner quelques informations avant d’être purement et simplement stoppé par le maire, dommage ! Les points suivant de l’ordre du jour se sont passés sans encombre, comme l’élection de la première adjointe au poste de suppléante, au SYDEL. Par la suite, monsieur Counord demanda la raison pour laquelle Monsieur le maire avait signé un document en tant que président de la commission administrative alors qu’aucune commission n’avait été crée. La réponse lui fut apportée sous les blâmes ironiques de quelques conseillers. Rappelons que Monsieur Counord est en poste depuis quelques mois et félicitons le de s’intéresser au sort des saint Genisiens en leur fournissant les informations qui leur faisaient cruellement défaut jusqu’à lors. Par contre, au sujet de ces mêmes conseillers(res), qu’ont ils fait, eux, depuis toutes ses années ou ils sont en poste ? Mis à part hocher la tête aux décisions prises en totale absence de démocratie.

Il aura fallu attendre la clôture du conseil pour que Monsieur le Maire veuille bien donner un semblant de réponse sur ces anomalies de marché dont Monsieur Pelet avait informé le conseil dans la précédente séance. Réponses évasives et surtout quelque peu incomplètes comme nous nous y attendions.

Il est tout de même curieux de clôturer un conseil pour répondre à des questions aussi graves ! Je doute que cela puisse suffire. Toutes ces réponses qui n’en sont pas, la volonté de poursuivre une gestion emplie d’incohérences et d’irrégularités, et la fin de non recevoir d’un premier magistrat qui ne cesse de clamer dans une position dictatoriale : « C’est moi qui décide… C’est la loi de Saint Genis » , Obligent maintenant l’opposition à passer à l’étape supérieure : demander l’arbitrage de la préfecture, mais aussi celle de la cour régionale des comptes.

Ce conseil se termina à 22h00, après trois heures d’informations fournis et d’un débat très constructif. Nous n’étions pas vraiment habitués à cela !

3 Avis sur “Conseil du 04.12.2014”

  1. Sylvia

    Pascal, je vous en prie, laissez nous croire encore un peu au Père Noël.
    Si le Préfet n’interviens pas nous aviserons, nous sommes obligés de combattre avec les armes que la législation nous donne.
    Nous représentons la majorité de la population, nous avons le devoir d’intervenir.
    Maintenant si vous souhaitez que les choses changent, vous avez la possibilité de faire connaitre notre site autour de vous.
    Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids,plus ils nous sera facile d’intervenir lors des conseils.
    Nous débutons , nous apprenons notre métier,laissez-nous prendre nos marques, en lisant les comptes rendus des conseils municipaux vous avez pu remarquer que nous intervenions à chaque réunion, sur tous les sujets qui intéressent les habitants.
    Souhaitez nous bonne chance pour la prochaine année, pour nous et pour vous tous
    Bonne fin d’année
    Sylvia Mion

  2. pascal

    Je ne voudrais pas paraître pessimiste, mais je pense que toute la politique est pourrie et corrompue. Vous n’avez qu’a voir les sondages réalisés sur la vision qu’ont les français sur les appels d’offres et sur les relations, politique, entreprises. Collectivités, préfectures, mairies… sont toutes de mèches et aucune ne tapera sur l’autre. l’important pour eux est de ne pas compromettre le système qui leur permet de vivre grassement sur le dos des seul français qui trinquent (petits patrons, salariés…). Alors de là à croire que les conseillers d’opposition changeront les choses à saint génis des fontaines… Même si il y avait vols, détournement, abus… Regardez au niveau national toutes les affaires soulevées! En connaissez vous qui ont été reconnus coupables? qu’elle à été leur sentence?

  3. Sylvia

    Un courrier a été adressé en Préfecture ce jour, dans lequel nous indiquons les points relevés en infraction concernant le vote du budget supplémentaire.
    Nous vous tiendrons bien entendu informé de la réponse qui nous sera faite par les services du représentant de l’Etat.
    Plus de 3 000 000€ ,c’est le montant des écritures dont l’affectation est contestée.
    Ceci explique pourquoi cette séance a été aussi longue.
    J’ai effectivement indiqué lors de cette réunion que j’étais peut être la seule à comprendre les documents fournis. En fait je m’exprimais en tant que comptable et gestionnaire de formation pas du tout comme conseillère.Dont acte, la prochaine fois je demanderais à ceux qui savent de m’expliquer.
    Mme Mion Sylvia

Comments are closed.