Tennis couverts, ou quand les esprits se reveillent.

la dernière séance du Conseil municipal s’est déroulée le 7 novembre dernier. Nous n’avons pas pu vous présenter l’ordre du jour, que nous n’avons d’ailleurs pas trouvé sur le site de la commune. Un manque certain de communication que nous déplorons. Même si le public est souvent rare lors de ces évènements, cela ne veut pas dire que les Saint Génisiens  ne s’intéressent par à leur contenu. Un manque qui devrait être corrigé, nous l’espérons.

Entre plusieurs points de l’ordre du jour, c’est le vote pour la demande de subvention à la communauté de communes concernant la construction des terrains de tennis couverts dont il est sujet dans cet article. Nous avions cru comprendre lors des dernières communications de l’équipe municipale que le financement de ce bâtiment était clôturé. Il faut croire que non puisque la demande s’établît pour un montant de 500 000 €. 

Malgré les objections de Madame la Maire et à la demande de M. Choplin, conseiller municipal de la liste d’opposition, le vote a été réalisé à bulletin secret. Quatre ou cinq voix seulement en faveur de la demande apportent un peu plus de questionnement à un projet déjà bien décrié et qui ne trouve toujours pas d’unanimité. Ni dans le village, ni au sein de l’équipe municipale. On peut comprendre pourquoi la maire souhaitait un vote à main levée. Est ce  là un projet de première nécessité ? La commune, n’a-t-elle pas les yeux plus gros que le ventre quand tant de choses restent encore à faire sur notre village ? Sachant que la terre battue consomme une énorme quantité d’eau, ne serait ce pas à contre-courant concernant l’économie que l’avenir nous imposera de faire ? Comment trouvera-t-on cette eau ? Creuser un forage pour l’activité serait un comble quand la surveillance des nappes phréatiques est plus que jamais d’actualité.

Un dossier qui n’a pas fini de faire parler de lui.

………………………………

« Il n’y a pas que pour les terrains de sports que l’arrosage est indispensable, c’est également le cas pour les courts de tennis en terre battue, contrairement aux courts en résine  » ...   « la terre battue traditionnelle doit constamment être humide » ….  » il faut compter environ 1h d’arrosage/court/jour. De manière générale, il faut arroser environ 10 minutes le matin avant l’arrivée des joueurs (arrosage automatique). »    https://placedupro.com

…………………………………

« On ne peut pas demander à un club d’entretenir ses terrains comme à Roland-Garros. Mais l’arrosage est indispensable, et principalement  le “noyage du soir”, à réaliser manuellement si possible, ou sinon par le biais d’un arrosage automatique » … « Il est également indispensable d’arroser à longueur de journée, notamment entre chaque partie. Je vous  conseille de procéder à une “formation” de vos licenciés, afin de les initier aux opérations à réaliser avant et après leur partie : arrosage avant, passage de la traîne et du balai et arrosage après la partie.  » …  https://terrebattue.org

 

3 Thoughts to “Tennis couverts, ou quand les esprits se reveillent.”

  1. roselaine

    Il y a tant d’autres priorités à mettre en oeuvre sur la commune : l’état de nos trottoirs, la signalétique , le sens de la circulation , une piste cyclable dans le village … Pour les compétiteurs-trices- venu-e-s de l’exagone, ils seront logé-e-s dans un internat de lycée ….

  2. Jean Pierre

    Des rencontres nationales, soit : combien de terrains nécessaires, que prévoit la FFT ? Rencontre sur plusieurs jours, où logeront les compétiteurs venus de l’Hexagone, surtout si en difficulté motrice, etc.. Manque évident de réflexion.

  3. Christophe

    On ne sait d’ailleur pas ce que ca va couter combien est paye par le village. Rien. les lobbies de la communes sont bien puissant quand on connait le nom des porteurs de projet et leur appartenance politique. la maire a -telle vraiment le choix….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.