Lettre ouverte à Monsieur le Maire

de Françoise PELET FOUCHÉ

Monsieur LOPEZ vous avez été élu Maire en 2006. De mémoire votre réunion publique du 23/01 n’était que la troisième au terme de dix années de mandat.
Certes, vous n’aviez pas le cadre dimensionné pour accueillir auparavant un public à la hauteur de vos prétentions, de votre style oratoire, et de surcroit de votre obligation de rassurer vos électeurs sur la façon démocratique qui est la votre pour conduire la gouvernance de notre commune.

J’ai pu constater qu’au fur et à mesure de vos mandats vous aviez progressé dans l’art de la joute oratoire, de la rhétorique qui laisse transpirer de vous une impression de bien être dans la fonction que vous avez tant briguée mais aussi dans celui de la redondance. C’est l’art qui pousse tout pervers narcissique à aller jusqu’à l’excès de la jouissance, quitte à enfreindre les limites, en portant atteinte à celui qui ne fait pas partie de ses pairs.

Le public à peine assis et avant même la prise de micro savait que vous aviez déjà donné l’ordre de dégainer les armes !

Avec le style qui vous appartient, vous évoquez votre méconnaissance sur les compétences professionnelles de Jacques PELET. Je dirais : mensonge ! Elles sont connues de vous depuis de longue date et je peux témoigner à quiconque qu’il n’a rien à vous prouver.
Sachez que l’épouse que je suis est honorée et fière de la réponse qu’il a su vous renvoyer en ces mots :  » mon curriculum vitae n’a rien à envier au vôtre » et pour cause…

En Avril 2006 j’évoquais avec vous les qualités de celui qui venait de nous quitter en la personne de notre Maire et de son intégrité. Vous m’avez répondu : « Moi je suis intelligent ».
Je laisse le soin au public présent hier d’apprécier

Françoise PELET FOUCHÉ

” L’autorité qu’ils ont exercée ou qu’ils exerceront les rend arrogants et méprisants. Par leur attitude, ils sont la négation de la liberté et de la démocratie. Je ne marche pas pour un tel avenir…”( Les réseaux de la Démocratie)

* La rhétorique est l’art ou la technique de persuader, généralement au moyen du langage. Ce mot provient du latin rhetorica, emprunté au grec ancien ῥητορικὴ τέχνη, qui se traduit par “technique, art oratoire” et désigne au sens propre “l’art de bien parler” d’après le nom rhêtôr “orateur …

7 Avis sur “Lettre ouverte à Monsieur le Maire”

  1. Le poil à gratter

    Samedi 23 janvier 2016, nous étions conviés à assister à une mise au point portant sur des faits qui ont amené des élus de l’opposition à adresser un recours au procureur de la République.
    Nous étions environ 200 personnes à avoir fait le déplacement, des « pour » dûment briffés  (« Raymond a dit, au premier rang ! ») et des « antis » !
    Un one man show pour cette salle récemment inaugurée en grandes pompes et où de belles paroles avaient été prononcées notamment par le député maire d’Argelès, Pierre Alaygas : « Je souhaite que 2016 soit une année de tolérance et de solidarité où la liberté, l’égalité et la fraternité, valeurs essentielles qui composent la devise de notre République ne nous échappent pas. C’est à nous de les porter haut et fort.»

    Ces bonnes résolutions n’auront pas tenu bien longtemps. D’entrée de jeu, tirs à vue sur 2 élus de l’opposition de l’équipe municipale et les attaques ont continué. Des propos affligeants qui n’ont épargné personne, surtout pas les Atsems. N’y avait-il personne pour les représenter ? Il est évident que notre maire n’a jamais dû passer une pleine journée à l’école maternelle depuis le temps où il portait des culottes courtes ! Les pipis, les cacas et autres joyeusetés déconseillées aux estomacs sensibles justifient bien quelques considérations pour ces femmes qui ont un rôle essentiel auprès des enseignants et des enfants !
    Dire que le 17 janvier lors de l’inauguration de la salle polyvalente, monsieur Lopez saluait le personnel communal pour son travail !

    Au final une prestation minable dont certains propos auraient pu susciter quand même quelques réactions. En fait c’est toujours la même chose, les interrogations de simple bon sens sont toujours celles qui passent à la trappe !
    Par exemple après avoir précisé qu’il n’accéderait pas aux exigences des Atsems et qu’elles pouvaient toujours démissionner, il a pléthore de demandes (très élégant comme propos !), continuant de digresser sur le sujet, le coût d’un employé communal a été évalué à 30 000€ annuels.
    30 000€, soit 2500€ mensuels !? Personne n’a relevé le côté exorbitant et surréaliste d’un tel montant ! Pourquoi ?
    Il n’y a pas eu non plus de voix pour lui rappeler que l’épaisseur d’un enrobé bitumeux ne peut jamais dépasser la hauteur du trottoir pour la simple raison que le terrassement préalable en tient compte !

    Il est évident que face à temps de mépris et d’arrogance toute discussion est inutile. En ce qui me concerne je suis parti (comme d’ailleurs monsieur Alaygas sitôt la prestation de son collègue mais était-ce pour la même raison ?) regrettant de ne pas avoir suivi ma première intuition, à savoir boycotter cette réunion et laisser la Justice trancher.
    Au fait ! le pot de l’amitié, comment cela s’est-il passé ? Là j’aimerais bien savoir ?

  2. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    Décidément, le maire n’est pas le bon gestionnaire qu’il prétend être. S’il avait, comme le lui a demandé l’opposition, créé une commission, les appels d’offres ne se ferait pas dans son bureau, seul comme il l’a déjà dis, ce qui serait une garantie de transparence. De plus, l’exécution des travaux aurait été surveillée, et leur règlement aussi. Plus de discussion sur la longueur d’une clôture ou la pose de bordures. Il nous a dit que les plaintes avaient coûté 20 000 €, cela aurait été évité. Il aurait dépensé 50 000 € pour un bureau d’études affecté à “surveiller chaque coup de pelle”. Cela aussi aurait été évité. R. Lopez a donc fait dépenser à la commune 70 000 €, de par son bon plaisir, car il sait ce qui est bon pour le village, et surtout à ce qui est, peut-être, de l’incompétence . Il faudrait lui payer des stages de formation des élus. 250 € la séance, vite récupérés. Bon, si pour éviter une éventuelle surfacturation de plus de 140 000 € on en dépense 50 000, cela reste une bonne opération. Et il n’y aurait pas suspicion de quoi que ce soit.

    1. roger

      Vous devriez prendre sa place, Jean Pierre effectivement il faut parfois dépenser un peu d’argent pour en gagner beaucoup et ça n’importe quel chef d’entreprise le sais;
      C’est tout simplement pitoyable.
      Roger

  3. jean velours

    Si j’ai bien compris l’analyse de notre Maire il n’y a que 3 catégories de personnel dans une Société de travaux publics : l’ingénieur,le conducteur d’engins et l’agent de signalisation. Pas d’espace pour des cadres supérieurs comme M.Pelet ! Quel toupet pour un vieux renard argenté de la politique communale qui n’aurait jamais pu faire carrière dans la moindre Société Industrielle ! Que dire des attaques
    personnelles en tous genres contre les élus de l’opposition .Toutes vos diatribes M.le Maire étaient inconvenantes , pitoyables et indignes d’un premier magistrat. Vous étiez déjà tombé bien bas mais ce 23 janvier 2016 vous avez atteint le summum de l’immoralité ( M.Aylagas s’en est aperçu ! ) .Votre chute finale est déjà programmée .

  4. Mireille

    Mireille,

    Malheureusement sa maîtresse d’école est décédée, ,je crois l’année dernière. Vous avez très bien fait de donner la définition de la rhétorique , car je pense quil est resté scotcher en 1960. Si il a vu une évolution de son portefeuille, son savoir vivre à du resté qant à lui dans la cour de récréation là où l’on se dispense d’apprendre.
    C’est un goujat! Comme on disait autrefois d’un valet d’armée, d’un homme grossier, mal élevé, manquant totalement de savoir vivre.

    Mireille

  5. DUNYACH Jean Pierre Citoyen et contribuable

    Ne nous leurrons pas sur le comportement du maire, ni sur ses ambitions. Elles sont personnelles et ne concernent en rien le village. Ses affaires marchent bien, et c’est là l’essentiel pour lui. Il a commencé en attaquant les ATSEM. Non présentes dans la salle, et de toute façon comment imaginer qu’elles puissent répondre à leur employeur. De manière, peu habile il est vrai, il les a traitées de fainèantes. Cela a fait la joie de sa clique, qui, elle l’a déjà prouvé, réfléchit avec ses pieds. J’attends avec impatience que R. Lopez nous donne son CV. Je remercie les personnes qu’il a si lâchement tenté de rabaisser. Elles sont restées dignes, alors que les répliques sur sa vie privée seraient faciles. Mais sa famille serait atteinte. Lopez joue dans la seule cour qui lui convienne, celle des petits !

    1. Tatou Annick

      Quelques citations qui auraient pu aider notre maire si il ne s’était pas arrêté au milieu de la première !

      1-Commencez par être riche ,après vous pourrez être vertueux !
      2-Dans le doute dites la vérité !
      3-Agis toujours bien,tu feras plaisir à quelques uns et tu etonneras les autres .
      Toutes ces citations sont de Mark Twain l’auteur de Tom Saweyer.

Comments are closed.