Enfants protégés, été sans dangers ! (suite)

Pique-nique, barbecues…Autant éviter que les joies de la vie au grand air tournent au cauchemar ! Voici quelques conseils pour que les enfants profitent pleinement de l’été et les parents de leur tranquillité…

Vie au grand air

Barbecue : gare aux brûlures

Un barbecue bien stable et hors de portée des petites mains, même après utilisation : les cendres peuvent rester chaudes longtemps. En cas de brûlures superficielles (peu rouge et peu étendue) : passer la partie atteinte sous l’eau froide (pas glacée), laisser sécher et couvrir d’une pommade de type Biafine. Si la zone blessée continue à s’étendre (rougeur, cloques) consulter un médecin.

Attention !

jamais de beurre, huile , lait autre corps gras sur une brûlure.

Empoisonnement : tout n’est pas bon dans la nature !

La curiosité peut pousser les enfants à trouver très appétissants des baies ou des fruits toxiques. Que faire en cas d’empoisonnement ?

Les symptômes:

  • Nausées
  • Migraine
  • Vomissements
  • Troubles cardiaques ou respiratoires.

Nos conseils :

  • Surtout pas de lait pour faire vomir l’enfant : il favorise le passage de certains produits toxiques dans le sang.
  • Prévenir le SAMU (15), les pompiers (18) ou le service d’urgence européen (112).
  • Mieux encore : Contacter le centre anti-poison le plus proche du lieu de séjour, un numéro à avoir toujours à portée de main.

Insectes : pas de panique !

Indissociables de l’été, certains insectes réclament une vigilance particulière

A savoir !

Guêpes, abeilles, frelons adorent tout ce qui est sucré, d’où l’intérêt de redoubler d’attention lors des repas, au moment du goûter, en consommant des fruits ou des boissons en cannettes et petites bouteilles.

Nos conseils :

  • Apprendre aux enfants à bien fermer la bouche et à rester calmes : les gestes brusques affolent davantage les insectes.
  • En cas de piqûre, appliquer une pommade antihistaminique ou chauffer le point de piqûre le plus près possible, sans brûler.
  • Piqûre d’abeille: retirer d’abord le dard sans le pincer (le venin est à l’intérieur).
  • Piqûres multiples, piqûre dans la bouche ou la gorge ou allergie : prévenir immédiatement les secours.

Dans les prés ou les forêts, attention aux tiques (même bien couverts)

Toujours retirer rapidement ce parasite, qui peut transmettre des maladies (voir article sur la maladie de Lyme), en utilisant une pince à tiques. Désinfecter et surveiller tout signe d’infection les jours suivants.

 

 

Vu sur Maif.fr

2 Avis sur “Enfants protégés, été sans dangers ! (suite)”

  1. Dominique

    Merci pour tous ces articles très précieux, je suis surprise que personne ne se manifeste pourtant ces quelques lignes peuvent sauver des vies. Comme quoi ceux qui tentent de nous protéger ne sont pas forcément les mieux récompensés.

    1. La rédaction

      Merci Dominique pour votre gentille réponse qui nous fait bien plaisir.
      En publiant ces articles, nous ne voulons que partager avec vous des infos qui nous paraissent utiles et importantes à connaître.
      Et si ces publications intéressent une grande partie de nos lecteurs, notre but est atteint.

      La rédaction.

Comments are closed.