Un fléau à battre.

Le Frelon asiatique est un fléau. Nous sommes l’une des régions les plus touchée, avec l’Aquitaine, et le sud de la France dans son ensemble, mais cela va en s’empirant d’année en année. Bientôt la Belgique et la Hollande seront à leur tour touchées.

En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement même individuellement. 

En effet, les ouvrières et les mâles meurent en hivers. Les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants et seule les reines et les jeunes reines se camouflent alors dans les arbres creux, sous les tas de feuilles abandonnés ou dans des trous de murs, etc … pour en ressortir courant février et recommencer à s’alimenter. 

C’est à ce moment que nous pouvons agir.
En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids.

1 reine = 2000 à 3000 individus…

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d’eau minérale en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse; puis verser à l’intérieur :

10 centimètres d’un mélange de bière brune, de vin blanc ( pour repousser les abeilles ), et de sirop de cassis.
Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi février à la fin avril. 

Après cette date les futures reines auront commencé à se reproduire.

L’an passé avec 1 seul piège à DAX (40),72 frelons ont été éliminés ainsi.
Faire suivre…

3 Avis sur “Un fléau à battre.”

  1. Pat

    Pour tous ceux qui en on la possibilité c’est le moment de fabriquer les pièges pour les frelons
    J’ai remarqué que vous veniez de faire la une avec les essaims d’abeilles, ne pas oublier les ravages que provoquent les frelons asiatiques.
    J’apprécie beaucoup ces rubriques infos .
    Pat

  2. Longville

    Lorsque l’on vient de Carrefour Market et que l’on se dirige sur St Genis, à la hauteur du petit pont sur la gauche et l’un des peupliers qui bordent la rivière de Laroque (je crois) on aperçoit un énorme nid de frelons ! Quant à savoir s’ils sont déjà migré et que la reine est hors d’atteinte !
    Les apiculteurs membres du groupement de défense sanitaire apicole des PO (GDSA 66) se chargent de les éliminer. Le référent principal est Mr Steinmann 0632583595 et sur notre secteur c’est Mr Barcelo 0621871154 qui peut être contacté.
    La maison de l’apiculture d’Ille sur Têt a édité un feuillet avec toutes les informations nécessaires pour agir afin de préserver nos abeilles.

  3. Dominique

    Vendredi sur notre marché la commerçante qui vend les huitres a du batailler avec plusieurs frelons. La même semaine les pompiers sont intervenus par hélicoptère pour transporter d’urgence une personne qui avait été piquée en se promenant au sud du village.
    Merci pour cet article sur ce sujet nous allons pouvoir tous nous mobiliser, vous devriez en toucher deux mots au maire lors du prochain conseil. Au minimum lui fournir copie de votre article
    Dominique

Comments are closed.